• La Librairie de Monsieur Charlie - Chapitre 9

    La Librairie de Monsieur Charlie - Chapitre 9

     

       Il y était. La rentrée. Jonathan passa les grilles du collège, angoissé. Que lui réservait cette journée ? Mathéo avait eu tout le loisir d'imaginer les pires choses à lui faire subir pendant les vacances. Il traversa la cour du collège rapidement pour rejoindre le cours de mathématiques. Il poussa la porte et sursauta. Déjà. Mathéo était là, devant lui. Un petit sourire aux lèvres. Allait-il le laisser tranquille un jour ?

    " — Alors, ses vacances ? Tu as pensé à moi j'espère ? "

    Il s'approchait dangereusement de lui. Jonathan reculait. Et il sursauta une nouvelle fois.

    " — Puis-je savoir ce que tu fais, Mathéo ? "

    Jonathan ne s'y attendait pas. Le professeur de mathématiques était juste là, à quelques centimètres de la scène.

    " — Très bien, tu ferais mieux de filer en classe alors. "

    Le prof suivit le garçon et Jonathan secoua la tête. Il soupira. Mais cela ne retardait que son calvaire.

     

    Jonathan avait rendu son devoir de maths, pour une fois. Il avait étonnamment bien suivit le cours, grâce à Monsieur Charlie. Il était pressé de lui rendre visite ce soir pour lui annoncer cela ! La sonnerie qui signalait la fin du cours venait de retentir. Le garçon s'apprêtait à sortir de la salle de classe lorsque le professeur l'interpella. Ils attendirent que la pièce se vident.

    " — Le directeur voudrait te voir. " lui annonça le professeur de mathématiques.

    Le cœur de Jonathan s'accéléra. Qu'avait-il fait pour être convoqué dans le bureau du directeur ?

    " — Ne t'inquiètes pas, dit soudainement le prof qui avait remarqué le malaise du garçon, tu n'as rien fait. Ta mère a appelé ce matin, tous les professeurs sont au courant pour tes problèmes... On va veillaient à ce que cela ne se reproduise plus... et Mathéo aura une sanction, cela va de soit. "

    Jonathan souffla. Il était soulagé et en même temps... plutôt gêné. Savoir que tous ses professeurs étaient au courant le dérangeait un peu. Mais en réalité, c'était un mal pour un bien. Il se savait protégé désormais. Il remercia l'homme de l'avoir prévenu et sortit de la classe pour rejoindre le bureau du principal – sous le regard discret de son enseignant.

     

    Il savait que ce n'était pas quelque chose de négatif, mais il était quand même stresser. Il se trouvait devant la porte du bureau. Il prit son courage à deux mains et toqua à la porte. Il entendit un "entrez" très sonore de l'autre côté de la porte. Il ouvrit doucement et tomba sur un homme très grand, d'une cinquantaine d'années et ayant les cheveux blancs.

    " — Entre, Jonathan, je t'attendais. "

    L'homme lui fit signe de s'asseoir. Le collégien s’exécuta. C'était la première fois qu'il se retrouvait dans cette pièce. Il l'observa rapidement. Elle était sobre, les murs blancs. Un bureau était installé au milieu de la pièce, une bibliothèque remplit de livres et de bibelots se trouvait sur la gauche et il y avait aussi quelques plantes qui donnaient de la couleur à la pièce.

    " — Pourquoi n'avoir rien dit ? lui demanda l'homme, ce qui le sortit de sa contemplation.

       — Je... Je ne sais pas... bafouilla le garçon.

       — Ce n'est pas un reproche, ne t'inquiète pas. C'est juste que... l'homme secoua la tête, si tu l'avais dit plus tôt, cela n'aurait jamais été aussi loin !

       — Je suis désolé. "

    Jonathan baissa la tête, honteux. Il avait une boule dans la gorge.

    " — Tu n'as pas à être désolé. C'est à moi de l'être. Et à tous les adultes de cet établissement. Nous aurions dû voir que quelque chose n'allait pas, le directeur croisa les bras sur le bureau, enfin, ne t'inquiètes pas, tout va s'arranger maintenant... "

    Le directeur rassura Jonathan en lui assurant que Mathéo ne lui ferait plus rien. Anna et lui allait être convoqués, ainsi que Mathéo et ses parents afin de parler de cette affaire, de la stopper et de sanctionner le blond. Les professeurs et autres personnels de l'école étaient aussi au courant de la situation et veilleraient à ce que Mathéo ne recommence plus son harcèlement.

     

       Pendant le discours du principal, Jonathan pensa à Monsieur Charlie. Le libraire avait raison, c'est grâce à lui s'il a osait parler à sa mère, et c'est grâce à elle si les choses vont s'arranger... Il se trouva stupide d'avoir gardé tout cela pour lui aussi longtemps... Les choses auraient été tellement différentes ! Après cette petite mise au point, Jonathan retourna en cours. Il apprécia chaque heure de cours, ce qui fut une première. Il comprenait les choses et les profs semblaient plus indulgents avec lui. 

     

    Dans l'après-midi, le garçon se retrouva en heure de permanence. Il était installé à une table, seul, et avait sorti le livre que Monsieur Charlie lui avait donné. Il avait déjà lu quelques chapitres et était déjà accro aux aventures du sorcier. Il était en train de lire l'arrivée de Harry à Poudlard lorsqu'il fut déconcentrés par un bruit, près de lui. Quelqu'un avait tiré la chaise et s'installer à côté de lui. Son cœur fit un bond lorsqu'il remarqua qu'il s'agissait de Manon, la fille qu'il admirait en secret. Il sortit un livre et Jonathan fit de gros yeux en réalisant qu'il s'agissait également de " Harry Potter à l'école des sorciers ". La jeune fille tourna sa tête vers le garçon.

    " — Un problème ? demanda-t-elle, inquiète, j'ai quelque chose sur le visage ?

       — Oh.. n.. non non ! C'est juste que... Jonathan referma le livre pour lui montrer la couverture, ça m'a surpris, c'est tout.

       — Oh ! Le hasard ! Tu aimes aussi ce livre ?! "

    Le collégien n'y croyait pas. Il était en train de lui parler ! Cette journée était clairement la meilleure de toute sa vie. Ils échangèrent pendant toute l'heure sur l'histoire de Harry Potter et se trouvèrent également d'autres points communs. Jonathan était ravi. Manon était, comme il s'en doutait, une fille très gentille et agréable.

     

    Le reste de la journée passa rapidement. Manon venait voir Jonathan pendant les interclasses, ce qui entraînait également d'autres élèves de sa classe à venir lui parler. Il n'avait jamais était aussi entourait. Et visiblement, cela ne plaisait pas à une certaine personne. Mais Jonathan ne s'inquiéta pas : le garçon avait été convoqué dans le bureau du directeur juste après lui, il savait qu'il devait se tenir à carreau.

     

    Ce fut un tout nouveau Jonathan qui sortit du collège. Il salua les élèves de sa classe et il prit le chemin jusqu'à la maison. Il se dépêcha de se rendre à la librairie et ouvrit la porte brutalement. Monsieur Charlie était juste là, devant son comptoir. Il se retourna pour saluer le garçon, mais ce dernier ne lui laissa pas le temps : il se dépêcha de prendre le vieil homme dans ses bras.

    " — Merci pour tout, Monsieur Charlie. "

    L'homme rit.

    " — Y'a pas de quoi... Il fit reculer le garçon et le regarda dans les yeux, qu'est-ce que j'ai fait ? " il rit.

    Le garçon rit également. Ils s'installèrent tous les deux dans sur un canapé et Jonathan lui raconta sa journée dans les moindres détails. L'homme l'écoutait, un grand sourire aux lèvres.

    " — On dirait que j'ai accompli ma mission alors ! dit-il.

       — Votre mission ? demanda Jonathan.

       — Je t'ai aidé, non ? C'était ma mission. "

    Jonathan ne comprit pas vraiment les propos du libraire.

    " — Tu veux un dernier chocolat chaud ? lui demanda le vieil homme en se levant.

       — Le dernier ? Pourquoi le dernier ?

       — Le dernier avant que tu partes, patate. Bon, je te ramène ça ! "

    Monsieur Charlie revint quelques minutes plus tard avec deux tasses fumantes. Ils restèrent ensemble, toujours installés sur le canapé, à parler de la journée de Jonathan et des devoirs que les professeurs lui avaient donnés.

    " — Tu devrais mieux t'en sortir maintenant, je pense... lui dit l'homme.

       — Oui, mais je viendrais toujours les faire ici. Je suis sûr que c'est la librairie qui m'envoie de bonnes ondes... plaisanta Jonathan.

       — Tu pourras toujours demander de l'aide à Manon... " marmonna le libraire.

    Jonathan sentit ses joues chauffaient. Il n'allait pas commencer à le taquiner avec ça, quand même ?

     

    Jonathan était rentré chez lui. Anna surgit subitement du salon, en faisant une drôle de tête, ce qui inquiéta Jonathan immédiatement.

    " — Quoi, qu'est-ce qui se passe ?! il avait parlé vite, à cause de l'inquiétude.

       — J'y crois pas. "

    Jonathan remarqua qu'elle tenait le ticket de loto à la main.

    " — Quoi quoi quoi ?! il s'approcha d'elle, persuadé d'avoir trouvé la raison de son attitude désormais.

       — On a gagné... elle marqua une pause... Enfin, pas le gros lot mais quand même ! "

     

       Jonathan n'en croyait pas ses oreilles. Décidément, aujourd'hui était une journée mémorable !



     

    ← Chapitre précédent____________________________________ Épilogue → 

    Revenir au sommaire

     

    Yumi M. ©

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :